Non classé

Maloclusion dentaire: causes et impacts

Les douleurs maxillaires sont un phénomène extrêmement répandu à travers les populations. ces douleurs sont souvent dues à ce que l’on nomme la malocclusion de la mâchoire. Il faut tout de même préciser que ce concept désigne un large spectre de symptômes, allant de simples douleurs au niveau des articulations temporo-mandibulaires (ATM, articulations de la mâchoire), à des séquelles sur la fonction de mastication par exemple.

Comment se manifeste la malocclusion? 

La malocclusion se définit par la mauvaise position des mâchoires l’une par rapport à l’autre. Les séquelles causées peuvent donc autant être d’ordre médical qu’esthétique. En effet, en plus des douleurs ou autres dysfonctionnements fonctionnels qu’elle peut provoquer, la malocclusion peut également être la cause d’autres désagréments sur l’esthétique de la bouche et du sourire: dents croches, qui se chevauchent, décalages entre les mâchoires…

Toutefois, les progrès technologiques en dentisterie et en orthodontie permettent à l’heure actuelle de soigner la majorité de ces symptômes. Il existe en effet un large panel de dispositifs orthodontiques, ainsi que de techniques de chirurgie-dentaire, qui ont pour vocation de parer à ces désagréments.

On recense généralement trois types de dispositifs: 

  • les dispositifs d’orthodontie fixes, type bagues en métal/ céramique
  • les dispositifs d’orthodontie amovibles, type appareils dentaires ou gouttières
  • les dispositifs de rétention, qui seront utilisés à la suite d’un traitement par appareillage fixe et/ou amovible, type appareils de nuit

 

Les récents développement technologiques permettent d’avoir accès, à l’heure actuelle, à un ensemble de dispositifs discrets et confortables, en comparaison de ce qui était existant ces dernières années. 

Votre dentiste seul pourra évaluer l’ampleur de la malocclusion, et le traitement adéquat qui y remédiera. Bien que ce mal peut paraître bénin sur bien des points – en effet, une malocclusion légère peut ne pas avoir de conséquences dans l’immédiat -, il est néanmoins indispensable de le traiter rapidement, ce qui permettra d’éviter bon nombre de complications et de désagréments par la suite. Car, même dans le cas où des douleurs et/ou des difficultés au niveau des fonctions mandibulaires n’interviendraient que de façon ponctuelle, la malocclusion ne se soigne pas seule; seule un traitement adapté permettra d’y remédier définitivement, et évitera alors de se retrouver en situation d’urgence dentaire.

Aussi, au-delà de l’aspect purement médical, l’aspect esthétique constitue également un critère incontournable: en effet, le sourire est, d’une certaine manière, la vitrine de notre visage. Son rôle et son impact sur la confiance et l’estime de soi n’est donc pas à prouver.

Des conséquences diverses 

Les séquelles causées par la malocclusion peuvent être plus vastes: par exemple, le déplacement et/ou l’enchevêtrement de dents qu’elle peut entraîner, rend l’entretien buccal des zones concernées plus difficiles – voire impossible dans certains cas – et peut alors favoriser l’accumulation de plaque dentaire, ou encore la formation de caries. Mais ses conséquences peuvent également impacter d’autres zones du visages, tels que des maux de têtes ou encore des difficultés respiratoires.

Ainsi, et bien que l’impact de la malocclusion soit relativement bénin ou trop peu développé pour une grande majorité des personnes touchées par ce syndrome, différents types de complications et/ou désagréments finiront toujours par se manifester. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre dentiste du centre dentaire GranDental de Colombes Gare ou Colombes Valmy qui saura déterminer de façon précise à quel traitement avoir recours en fonction de la situation. 

De plus en plus de technologies peu invasives ont été développées ces dernières années dans le traitement de la malocclusion. 

Bien que l’imaginaire collectif admet le recours au bagues dentaires par exemple, comme étant représentatif de la période de l’adolescence, de plus en plus d’adultes, convaincus par l’intérêt et le relatif confort de certains de ces dispositifs orthodontiques, finissent par faire appel à ces traitements, tant pour leur efficacité – le taux de réussite de ces traitements est de 100% – que pour leur impact.

Faut-il avoir recours à l’implant dentaire ?

L’implant dentaire est la solution la plus efficace pour combler les extractions et/ou pertes de dents. En effet, il a pour avantage d’être confortable, quasi-indétectable, et ne nécessite pas d’entretien particulier.

De plus, l’implant dentaire reste entièrement indépendant des autres dents; sa durée de vie est illimitée.

L’implant dentaire dans son ensemble se présente sous la forme de trois éléments distincts:

  • l’implant ou vis, qui sera fixé dans l’os de la mâchoire, au niveau de la zone concernée, et qui fera office de socle, de réceptacle pour la dent
  • le pilier, ou cheville, qui fera le lien entre l’implant et la couronne
  • la couronne, qui reposera sur le pilier, et qui sera la seule partie visible de l’implant.

Il est important de noter que la pose d’un implant dentaire suit une succession d’étapes bien définies.

Les différentes étapes de la pose d’un implant dentaire

Le dentiste effectuera, dans un premier temps, différents types d’examens pré-opératoires, tels que des radiographies, des prises d’empreinte, afin de déterminer entre autres l’épaisseur du volume osseux disponible au niveau de la zone de la mâchoire concernée. Il se peut, en fonction de l’épaisseur d’os disponible, que le dentiste puisse recommander une greffe de masse osseuse au niveau de la zone concernée, ce afin de combler un volume osseux trop peu important par exemple,  qui pourrait endommager les zones du visages mitoyennes.

Une période d’attente de prise du greffon sera alors nécessaire avant de passer à l’installation de l’implant à proprement dit.

Il est à noter qu’il existe de nouvelles techniques permettant d’éviter la greffe de masse osseuse, telles que le recours à un implant dentaire court. Ce dernier sera fixé également fixé à l’os, mais avec un ancrage moins profond.

Une fois l’ensemble des examens préliminaires effectués, le processus d’implantation dentaire pourra alors commencer.

La première étape consiste en l’installation de la vis au niveau de la zone concernée. Cette vis sera fixée directement sur l’os de la mâchoire. Elle est fabriquée à partir de titane, matériau qui a pour avantage sa solidité, et surtout sa bio-compatibilité. 

Il faudra ensuite laisser le temps à l’ostéointégration de tranquillement se dérouler. L’ostéointégration désigne l’étape où l’os maxillaire et la vis fusionneront, pour ne faire plus qu’un. On compte généralement jusqu’à six mois avant la calcification complète de l’implant.

L’étape suivante concerne la pose du pilier, lui aussi composé de titane. Elle peut, dans certains cas, se réaliser simultanément à la pose de l’implant, l’inconvénient étant que ce dernier se retrouve trop exposé aux chocs, dûs à la mastication par exemple. Il est donc préférable de laisser le temps de cicatrisation nécessaire entre ces deux opérations.

Une fois la pose du pilier effectuée, et les tissus gingivaux qui l’entourent cicatrisés, le chirurgien-dentiste procèdera alors à la dernière étape: la pose de la couronne.

La couronne est la prothèse qui viendra jouer le rôle de la dent. Elle est fabriquée sur mesure, généralement à base de céramique et/ou de zircone.

Pourquoi se tourner vers l’implant dentaire ?

L’implant dentaire constitue à l’heure actuelle la meilleure alternative, tant du point de vue esthétique que médical, pour combler à l’extraction/ la chute de dents. Moderne, discret et confortable, il possède de plus une durée de vie quasi-illimitée, sans nécessiter d’entretien particulier.

Bien qu’impliquant un investissement initial qui peut sembler conséquent, l’implant dentaire reste la solution la plus rentable sur le long terme. De plus, une bonne mutuelle dentaire permettra de couvrir une large partie des frais liés à ce type d’opération. 

Avec un taux de réussite estimé à plus de 95%, le recours à l’implant dentaire connaît un succès toujours plus grandissant parmi les patients. N’hésitez donc pas à prendre conseil auprès de votre dentiste du centre dentaire GranDental d’Asnières-sur-seine, qui saura vous conseiller et vous orienter dans cette démarche.